Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.

Quelles solutions pour le financement du logiciel de votre concession

Choisir la bonne stratégie de financement du logiciel selon les offres de tarification

Pour financer la mise en place d’un ERP métier spécialement conçu pour les concessionnaires moto comme vous, deux principales options s’offrent à vous :

  • Acheter les licences en recourant par exemple à un prêt professionnel.
  • Louer le logiciel et les services associés via un abonnement mensuel.

En effet, les éditeurs de logiciels proposent généralement ces offres de tarification (achat et location). Le choix entre les 2 va influer directement sur votre plan d’investissement.

L’achat de licences sur les fonds propres

En choisissant cette solution, vous êtes propriétaire du logiciel : vous pouvez l’utiliser de manière illimitée dans le temps.

L’acquisition d’un logiciel vous permet de le gérer en toute autonomie, sans dépendre d’un prestataire extérieur. De plus, comme il est installé sur vos propres postes informatiques, vos données stratégiques restent en interne. C’est ce qui convainc les entreprises de recourir à l’achat de licences, plutôt qu’à la location.

Mais cette option présente également des inconvénients, notamment au niveau financier. En effet, si le budget total d’un projet ERP à l’achat est moins élevé sur le long terme, il constitue un investissement initial plus important qui va fortement peser sur votre trésorerie. 

Si vous voulez installer le logiciel sur plusieurs ordinateurs, vous risquez de devoir payer une licence d’exploitation pour chacun, ce qui engendre des coûts supplémentaires. 

De plus, le montant est comptabilisé comme une immobilisation des fonds propres (CAPEX). Il s’inscrit donc dans les dépenses d’investissement et réduit d’autant vos capacités à investir dans d’autres projets à court terme.

La location de l’usage du logiciel via un abonnement 

C’est une bonne alternative à l’acte d’achat ! Cette option est de plus en plus plébiscitée par les entreprises, notamment en mode SaaS (Software as a Service).

Dans ce cas-là, moyennant un abonnement (loyer mensuel ou annuel), vous accédez au logiciel en tant que service tout inclus grâce à une connexion Internet. En effet, l’éditeur se charge de la mise à disposition des fonctionnalités via le Cloud, de l’hébergement et du stockage de vos données, de la maintenance (mise à jour des versions du logiciel) et de l’assistance.  

Avec la location, votre trésorerie est préservée ! Le montant de l’abonnement est mensualisé, donc réparti sur la durée. De plus, les loyers s’inscrivent dans les dépenses d’exploitation (OPEX). Considérés comme des charges 100 % déductibles (et non comme un endettement), ils sont intégrés dans le budget de fonctionnement (et non dans le bilan comptable). Une bonne option si vous voulez libérer des fonds ou vous endetter pour réaliser d’autres investissements !

Bon à savoir : cette solution offre des avantages supplémentaires. Pas besoin de disposer en interne des ressources techniques pour assurer la gestion du logiciel. De plus, vous bénéficiez de versions logicielles toujours à jour.

Les aides pour financer le projet ERP de votre magasin de mobilité

Bonne nouvelle : tout comme il existe des aides à la création d’entreprise en France, le financement de votre logiciel de gestion peut être subventionné 

En effet, sous certaines conditions, votre concession a l’opportunité de bénéficier d’aides financières et d’actions d’accompagnement pour effectuer sa transition numérique.

Voici les principaux dispositifs nationaux et européens mis en place avant la crise sanitaire et prolongés après pour financer votre ERP.

Les prêts à taux préférentiel pour le financement d’un logiciel

L’organisme français BPIfrance (Banque Publique d’Investissement) propose différents types de prêts (Prêt Industrie du Futur…) à des conditions préférentielles (prêt à taux zéro, pas besoin de garantie ni de caution personnelle…). Ces aides sont dédiées aux projets de transition numérique et accordées aux ETI ou PME de plus de 3 ans. Par exemple, le prêt Rebond est financé par Bpifrance en partenariat avec les régions.

Certains réseaux associatifs sont également engagés pour aider les entreprises à financer leur transition digitale :

  • Le Réseau Entreprendre délivre des prêts d’honneur très avantageux.
  • L’ADIE (L’Association pour le Droit à l’Initiative Économique) accorde des micro-crédits aux sociétés ayant des difficultés à obtenir un prêt bancaire traditionnel.

La garantie de prêt France Num

Gérée par Bpifrance, cette initiative a pour objectif de permettre aux entreprises d’obtenir plus facilement un prêt en prenant en charge une partie de la garantie.

Cette garantie de prêt couvre à 80 % l’exposition au risque lié à l’emprunt contracté auprès d’une banque (à hauteur de 50 000 euros maximum). Peuvent en bénéficier les entreprises de moins de 50 salariés et de plus de 3 ans, quel que soit leur secteur d’activité. Les investissements matériels et immatériels (comme l’acquisition d’un ERP) sont des dépenses éligibles.

Vous pouvez prétendre à cette aide jusqu’au 31 décembre 2023.

La prise en charge des formations

Utiliser un nouveau logiciel peut nécessiter de se former. Un coût supplémentaire pensez-vous… Pas forcément ! 

Cette formation peut être prise en charge, partiellement ou intégralement via le CPF (Compte personnel de Formation). 

Comment ? Il suffit que l’éditeur du logiciel choisi ait obtenu la certification Qualiopi (gage de qualité). Son programme de formations est alors éligible au CPF.

Aides ERP et CRM : les régions soutiennent la transition numérique des TPE/PME

En France, les régions offrent diverses aides aux entreprises, qu’elles souhaitent investir dans un ERP ou un CRM (logiciel de gestion de la relation client). 

Par exemple, la région Région Auvergne-Rhône-Alpes propose le dispositif “Réussir la transition numérique de votre entreprise”. Cette subvention est accordée, entre autres, pour bénéficier d’un accompagnement afin de choisir le logiciel de gestion ERP adapté à son activité avec une prise en charge de la prestation à hauteur de 70 %. 

De son côté, la région Île-de-France a développé le programme PM’up pour accompagner les entreprises régionales dans leur transition numérique. Il est destiné aux PME (entre 5 et 250 salariés), dont le chiffre d’affaires est inférieur à 50 millions d’euros, qui souhaitent notamment investir dans un logiciel de gestion. Le plafond maximum de la subvention est fixé à 250 000 euros.

Bon à savoir : votre concession moto se situe en région Pays de la Loire, Bourgogne-Franche-Comté ou Centre-Val de Loire ? Consultez le site officiel pour connaître les aides spécifiques accordées par chaque région.

Les dispositifs européens 

Au sein de l’Union Européenne, il existe 2 dispositifs visant à renforcer la politique de cohésion sociale, économique et territoriale : 

  • Le FSE (Fonds Social Européen)
  • Le FEDER (Fonds Européen de Développement Régional). 

Le FEDER permet notamment de cofinancer certains projets destinés à améliorer la compétitivité des entreprises, à développer des solutions technologiques et innovantes. Le financement d’un logiciel ERP pourrait entrer dans ce cadre. 

Implémenter un ERP métier est source d’optimisation pour l’ensemble de votre activité de concessionnaire moto : amélioration de vos performances, automatisation de vos processus, gain de temps, meilleure satisfaction client… Donc pas question de vous passer de cet outil innovant par manque de budget ! Heureusement, plusieurs solutions de financement de logiciel existent pour vous permettre de vous équiper. À vous de choisir les aides les plus pertinentes selon votre situation.